VIDÉO GAY le TOPVersion MOBILE


SketboysArabes et Blacks TTBMMinetsPA GAYSportifsGaySMCrunchBoyFrench TwinksDomiAddictActeurs pornoTop Vidéos Gay


Enculé comme j’en avais besoin

On l'a contacté sur une appli pour lui proposer de passer à une soirée baise. Des mecs bourrins cherchait un bâtard passif supplémentaire. Chaud du cul, il est venu, s'est laissé prendre en main et voilà le résultat : jambes écartées, fourré comme un bout de viande, dézingué de la rondelle. Un programme chaud et express pour une lope qui en a besoin.

Macho, Partouzes gay, Cuir, CBT, BDSM, Plan Hard, Crachats, Mecs sportifs, Piercings, Sling, Tattoo, Mecs poilus, Skins, Jalif
DVD: Bare fuck party

Commentaires

Ajouter un commentaire
  • BadBoy le 2017-Feb-12 08:35:34 BadBoy a dit

    MON INSTRUCTEUR
    Je m'y rend et je cherche mon instucteur Affid. Personne ! Le hangar avait deux hélicos en stand by et était fermé. Seule une petite porte était entrouverte. Je me glisse le long des hélicos, il devait être 17h00 et je vois un mec à travers la vitre en train de se masturber devant des revues pornos. Je me régale du spectacle et je mets machinalement ma main sur ma teub, pensant ne pas avoir été vu. Mais aussitôt le mec se reculotte et vient vers moi, l’air un peu gêné. Voilà donc le fameux Affid, clairement à la hauteur de mes pensées perverses. Vu le morceau je ne peux m’empêcher de le mater de haut en bas avec un sourire béat au visage. Devant mon regard insisant l'homme n'a pas mis trop de temps à comprendre que je voulais plus que le vol. Affid était grand, 1,85, très mat de peau les yeux bleus et il portait un jean serré (moulant bien la bite à peine dégonflée) et il avait un blouson de cuir marron avec un col en fourrure super épais qui lui recouvrait les épaules jusqu'au cou. Je n’ai pu retenir mon sexe gonflé en admirant ce mec et sa fourrure sur le col du blouson, cela m'excitait au plus haut point. Il m’a fait signe de venir le rejoindre et je lui ai répondu d'un oui approbateur. Il m'a emmené direct dans une arrière salle qu'il a verrouillée, et il m’a sorti son paquet directement sous le nez. J’ai vu alors jaillir un morceau d'au moins vingt centimètres réels, j’en ai bavé d’envie à l’idée de pouvoir profiter de ce beau levier de manoeuvre. Affid a vite remarqué que je tripais sur les col fourrure, aussi il a relevé son col bien droit comme pour me montrer sa domination, le kiffe suprême pour moi. Je ne me suis pas fait prier et j'ai avalé goulument sa bite. Elle était si grosse que je ne pouvais pas la prendre entière dans ma bouche. Je me suis appliqué à le sucer le mieux possible mais Affid a tenu à me montrer son côté Macho Man; Il m'a attrapé par les cheveux et m’a dit de me branler en même temps pour que je sois encore plus chaude. Tu m’étonnes, le fait d’être à genoux devant sa grosse bite, bien en bouche, moi même la queue à la main je me suis forcé à le sucer en fond de gorge à m’en éclater la machoire. Affid s’est alors mis à gueuler dans un râle : “ je vais pas tenir longtemps il faut que mon jus sorte”. Je lui ai demandé alors de m'asperger sur le menton et le torse, pour bien me montrer que c’était lui l’instructeur. Affid ne s’est pas fait prier et plus il accélérait sa branlette au dessus de ma tronche et plus je voyais son visage se crisper en même temps que le mouvement de son col fourrure qu'il avait redressé. Du coup, moi non plus je n’ai pas pu me retenir longtemps; faut dire qu’il m'excitait tellement avec son gros morceau et son blouson col fourrure … D’un coup j’ai senti le jus monter et j'ai joui avant lui en peu de temps. Aussitôt il m'a attrapé les cheveux et s’est mis à gueuler : “tiens salope prends ça” et une giclée puissante m'a aspergé le bas du visage. J’avais du foutre épais qui me coulait sur le menton et dans le cou et plus il s'égoutait plus j'étais excité et plus le col moumoute bougeait. Je n'en revenais pas. c'était le pied absolu. Après mon tour d'avion, il me dit : “Reviens quand tu veux je travaille tous les mardis très tard dans la nuit sur les hélicos et... en blouson aviateur col fourrure épais en plus...”
  • BadBoy le 2017-Feb-12 08:37:49 BadBoy a dit

    BIBERONEUR DU LOUVRE
    Je suis en chien cet aprem mais en chien comme un chien de la casse qui s’est pas vidé depuis des mois. J’ai trop envie de me faire pomper le zeub vite fait bien fait et de soulager mes boules sur la face d’un inconnu qui sera content que je l’arrose.rnrnJe décide de bouger pour aller faire un tour aux Jardins du Louvre, y’a toujours un paquet de keums en manque de zeub qui trainent par là. Je rode dans les allées de haies bien taillées en espérant que moi aussi je vais vite me faire bien tailler. Je croise un paquet de keums en chasse comme moi, des zincs la main sur le survête, des papas qui viennent en scred s’accorder un peu de plaisir mâle avant de reourner au bureau ou en faimlle, des vieux qui désespèrent d’avoir un corps frais et une teub pas toute frippée pour s’occuper d’eux.rnrnJ’ai déja un bon barreau sous le survête rien que d’etre là en me disant que très vite ma teub sera bien au chaud au fond d’une gorge de taspé. Au détour d’une aller je vois un keum qui me mate avec un regard de vicelard comme j’en ai rarement vu. Il doit avoir la trentaine, crâne ras pour cacher sa calvicie, barbe de 3 jours avec un survête de marque. Mais ce qui me chauffe direct c’est ses yeux plissés qui puent le vice et l’attente de zeub. J’suis sûr que ce keum passe ces journée là à bedav et à enchainer les grosses teubs à pomper.rnrnJe m’approche du keum la main sur la teub et il me balance provocateur : “si t’as pas plus de 18cm c’est mêm pas la peine mec”. Direct je tire sur l’élastique de mon survête pour faire jaillir mon morceau de 21 bien dur : “Et ça tu vas en avoir assez pour ta bouche de lopsa, ta gueuele et suce !” et je lui colle direct dans la bouche.rnrnMon biberoneur assure comme un pro de la turlute. Il commence par me têter le gland en me regardant droit dans les yeux, avec son petit air de chienne qui kiffe s’exciter sur son gros os à ronger. Je prends mon morceau en main et je lui fais claquer la teub bien raide sur la face. Des bons coups de pines sur les joues pour le punir de son regard d’insolent qui commence à me chauffer méchant ! Direct cette petite pute sort sa langue, bien tirée en avant pour que je m’esuie la bite dessus comme des skets sur un paillasson.rnrnJe le chope par la nuque pour faire descendre sa tête vers mes boules et là aussi le biberonneur assure et se transforme en gobeur de couilles. Il aspire mes boules bien chargées une par une puis il arrive carrément à les avoir les deux dans sa bouche. J’ai les couilles bien au chaud dans la face de cette lopsa avec ma grosse teub super raide qui se dresse au dessus de lui. rnrnPutain quelle suceuse ce biberoneur du jardin du Louvre. J’aurai bien squatter sa bouche pendant des plombes mais on est quand même dans un lieu public et j’vais pas m’attarder. Je lui enfonce mon zeub direct pour aller taper en fond de gorge. Ses yeux sont écarquillés de surprise pendant trois secondes mais très vite il a sa leur de vice au fond des prunelles qui reprend le dessus. Je lui pilonne la face comme une vraie lopsa, en lui bloquant la tête entre mes mains pour le guider sur ma barre de fer. Je lui nique la bouche comme ça pendant 2 minutes te je sens le jus qui monte. Le keumé sent que je vais partir et il m’aspire la queue comme un ouf, ma paroile il veut se prendre mon jus au fond de la gorge lui ! Mais qui il se prend lui le jus de Skarlaone c’est du nectar qui se lâche pas à une pétasse du Louvre. Je retire ma teub et je me branle la queue devant sa face. D’un coup j’ai le yop qui jaillit et je baisse ma teub pour tout li balancer sur son sweat bleu marine/ Mort de rire le keumé est crépi de mon jus de lascar sur sa sape et il a pas eu droit à une goutte. Il avance sa bouche vers queue qui commence à se ramollir avec mon gland encore bien foutreux. Je lui balnce une claque dans la gueule direct pour l’empêcher de venir récupérer ma dernière goutte, je remballe le matos et je me tire sans même lui jeter un regard. C’est peut être un des meilleurs biberoneur du jardin du louvre mais c’est Skarla le Boss des Boss alors ciao pelo !
  • BadBoy le 2017-Feb-12 09:22:12 BadBoy a dit

    Le nouveau plombier des HLM
    Avant cet appel j'avais essayé tant bien que mal de colmater cette fuite mais sans succès, en essayant je m'étais mis de tout partout... bref j'étais crade , j'ai donc décidé d'aller prendre une douche avant que le plombier arrive.

    Habituellement j'avais à faire à un vieux monsieur bien dégeu avec une moustache et un ventre très gonflé par la binouze mais au téléphone on m'avait prévenu que ça serait une autre personne car le monsieur en question avait des ennuis de santé mais je n'y avais pas prêter attention...

    Toujours sous ma douche en train d'enlever l'odeur d'égou qui s'incrustait dans ma peau, j'entendis sonner...
    En panique, par peur qu'il s'en aille et me laisse dans cette merde, je sortis de la douche totalement trempé, attrapa une serviette et l'enroula autour de ma taille, j'en pris une autre pour marcher dessus et ne pas mettre de l'eau partout...
    Je me dirige donc vers la porte avec seulement une serviette autour de la taille ...
    J'ouvre la porte... et la je découvre avec stupeur que le vieux stéréotype du plombier à moustache au type portugais s'était envolé...
    Un beau rebeu taillé en V sappé avec un jogging Lacoste, la veste ouverte laissant apparaitre ses pecs qui gonflaient sous son t-shirt moulant blanc ...
    Ayant capté que j'étais en train de le bader gaillard de la tete au zob, il me dit "excusez-moi je ne vous dérange pas au moins? Je viens de la part des HLM, vous auriez appeler en disant que c'était urgent..."
    et moi gêné car ma serviette n'aidait pas à cacher mon érection qui laissait deviner un bon 22cm lui répondit "non non , vous ne gênez pas, je sors de la douche excusez-moi ..." et je le fis donc entrer...
    Une fois rentré, il s'arrête au milieu du couloir comme pour me montrer qu'il faut que je passe devant pour lui montrer le chemin... je m'exécute et le mène jusqu'à la fuite.
    Il me demande donc de lui montrer mais la fuite se trouvait sous l'évier, je me mis donc à quatre patte, toujours en serviette et dégoulinant d'eau, sans m'en rendre compte j'avais débander et ma queue dépassa de la serviette. Pendant que je me tortillais à lui montrer et expliquer où était la fuite, il avait conservé un écart entre lui et moi et était resté debout pour en profiter et pour mater mon ptit boul de chienne.
    Constatant qu'il ne m'écoutait pas, je me retourna pour le regarder et lui en retour se mit à croupi pour regarder la fuite et prendre l'air concerné. Sur le coup, je ne remarquais rien sauf ses lèvres pulpeuses qu'il humidifiait à chaque fois qu'il regardais mon cul, comme pour dire "je t'y mettrais bien la langue p'tite pute".
    Je recommençais donc mon explication de fuite quand tout à coup au moment où je decida de tendre le bras pour lui montrer la fuite ma serviette tomba et je ne sais pas si c'était l'effet de mise à nu inopinnée mais je rebandais direct.
    Etant devenu rouge écarlate, je décide de me retourner pour voir la réaction du plombier à cette vue...
    Avec surprise, je constata que lui aussi avais la gaule et qu'en plus il avais sorti sa bite de son froc pour me l'offrir...
    Sans hésiter, je sauta dessus à pleine bouche, cette belle bite bien droite dure et circoncie me rendit encore plus chienne qu'à mon habitude, il prit ma tête avec ses deux mains et fit des allé-retours avec elle sur sa bite, il me l'enfonca au fond de la gorge et ça me fit du bien, ça m'excitait, je bullais ...
    Voyant que je n'en pouvais plus tellement j'avais envie qu'il me prenne, il me poussa en arrière et je me retrouva au sol sur le dos
    tout en me tenant la gorge comme pour m'étrangler, il me lécha tout le corps puis se dirigea vers mon gland rouge écarlate de désir et je pompa comme un sauvage ...
    Il en profita également pour me mettre un doigt, puis deux, puis trois jusqu'à ce que je sois assez ouvert pour accueillir son dard de 20x8 cm ...
    il se leva arrêtant tout attouchement à mon égard et d'un geste de la tête, sans parler il me fit signe de me retourner. Je me mis donc à quatre pattes.
    Sans crier garre et sans prévenir, je sentis une énorme pression dans mon pti cul et hurla un bon coup.
    C'était lui avec son membre fabuleux qui m'avait pénétré, il m'attrappa par les cheveux et les tirant vers lui m'obligea à me cambrer, il me chuchotta à l'oreille "tu va prendre cher salope" et là s'en suivirent les séances de pilonnage.
    A quatre pattes, il me claqua le cul en me traitant de tout "salope,sale pute, ptite chienne, jvais te faire pleurer..."
    Je pris un malin plaisir à gémir pour l'exciter encore plus et le pousser à être encore plus violent dans ses coups de reins.

    Il se retira de mon cul de pèche imberbe me prit par les cheveux, mit mon visage près de sa queue prête à jouir et me dit "t'avale?".
    Hésitant, il prit donc la décision pour moi et me fit avaler toute sa sauce blanche ... puis il s'en alla sans même me faire jouir ou quoi ...
    Je me suis donc branler avec toutes les images de souvenir que je venais d'accumuler et j'ai jouis seul sur le sol de ma cuisine, à coté de ma fuite pas réparée.
    Il aura au moins colmaté un de mes trous pendant 30 minutes .

Mots-clés populaires

Informations