VIDÉO GAY le TOPVersion MOBILE


SketboysArabes et Blacks TTBMMinetsPA GAYSportifsGaySMCrunchBoyFrench TwinksActeurs pornoTop Vidéos GayDomiAddictWebcams


Tu vas apprendre à obéir maintenant

Avec : MARTIN MAZZA et EDU BOXER
Tags : Plan Hard, Mecs poilus, Macho, Tattoo, Mecs sportifs, Fessée, Costard Cravate, Hardkinks

Edu Boxer le super macho est de retour dans une baise 100% mecs ! Dans la peau d'un flic pas commode il reçoit Martin Mazza un détenu qui se permet de se rebeller et de lui cracher à la figure ! Ce petit salopard va avoir droit à une correction en règle ! Une fois sexuellement dominé, réduit à l'état de chienne et enculé à sec, il ne fera plus le malin et sera bien contraint d'apprendre l'obéissance.

Commentaires

Ajouter un commentaire
  • Mon pote Hamid le 2017-Feb-05 08:40:36 Mon pote Hamid a dit

    Quand on a dégotté un jeune keumé hyper sexy qu’on a rencontré dans la cité et on a réussi à le convaincre de nous suivre dans le garage de notre oncle Samir - histoire de fumer un petit tarper.
    Putin, il est trop och le gars il porte que dalle sous son survet, et son petit cul a l’air d’être bien fermé 180 brun environs 75 k avec des yeux vert un corps bien dessiner et une petite gueule d’ange, il s'allonge direct sur le matelas de pneu.
    rnJe me dirige vers sa chebou et lui sort mon zeub pendant que Brahim se désape en finissant de fumer le joint. Le keum ouvre sa bouche et alors que ma teub est déjà bien raide je commence à lui faire faire des vas et viens avec mon zeub.
    Je l’entend pousser des rales et ma pine se mets a épaissir et deviens de plus en plus raide
    rnputin allez vas y bouffe la ma keue mec !
    Il ouvre sa gueule en donnant des coups de langues de plus en plus och pour bien lubrifier mon zeub et voilà qu’il se met a m’astiquer le gland trop mortelle.
    Hamid, lui n’ en peut plus, il se lèche un, deux, puis trois doigts qu'il fourre d’un coup dans ce fion chaud qui n’attend plus qu’as se faire niquer.
    rnBrahim lui checra dans le trou histoire de le rendre plus glissant alors que moi je suis là et je kiff me la faire pépon par ce pro de la suce c’est trop d’la balle. Brahim la teub en feu, la sors et s'approche du trou d’balle du petit keumé.
    Il lui écarte les seffes et le prend en mains puis il lui mets sa pine dans le trou et j’entend notre petite salope hurler de plaisir Brahim prendre son pied a le marteler a coup de coup de butoir tout en prenant un malin plaisir à entendre cette salope gueuler à chaque coup qu’il lui donne
    Il est fier de la réputation que certains lui on fait dans le quartier. Tout le monde l’appelle " le démonte pneus " parce que avec ces 25cm personnes de notre citee n’a reussi à ce jour à lui montrer un plus gros zeub que le sien.
    Pendant que Brahim continue de niquer notre salope j’ attrape la tête à notre petit keum et lui enfonce ma teub bien épaisse dans la gueule. Sa bouche avide prend ma queue dans sa main et l'avale comme une chienne en chaleur.
    Trop auch, je la lui fourre jusqu’au fond de sa gorge, et il en a plein la bouche de ma grosse teub épaisse. Il adore ça, il s'y prend bien, s'écartant des fois pour m'exciter le gland avec des petits coups de langue. Brahim continue à l’enculer comme un ouf et je vois dans son regard qu’il est entrain de prendre son bien le zincou il me regarde et me propose de le faire tourner
    Alors je retire mon zeub de sa bouche et laisse la place à mon pote Brahim
    je le retourne pour le mettre en levrette et commence à lui mettre mon zeub à l’ intérieur.
    Il vas pouvoir raconter à tout ces potes qu'il sait ce que c'est de la teub de rebeu.
    Brahim lui ordonne de le sucer et le ptit gars s’excecute. Hamid a le gland en feu et s’apprête à lui gicler sur la face alors que moi je continue à labourer le trou du keum - putin je m’éclate à fourrer le trou du cul bien ferme et imberbe de ce voyou.
    Hamid lui décharge sa crème sur la face, il en a partout sur la tronche il l’étale cette sauce bien blanche, pendant que oim je finis de lui donner les derniers coups qui vont me faire juter pour que je puisse balancer ma bonne purée dans son trou d’balle.Putin c'est trop bon, putin c’est trop auch ! On peut dire qu'il a eut sa fête, celui-là. C’est sûr que, quand on le reverras dans le quartier, c’est sans prier qu’on vas pouvoir le reniquer.
  • AUTOROUTE le 2017-Feb-06 11:40:06 AUTOROUTE a dit

    J'ai repris la route le coeur léger et les couilles vides. J'avais encore deux heures de route avant le péage, de quoi recharger les accus avant d'aller jeter un oeil à la cabine quatorze. Si le pote du keumé de la station service était aussi chaud que lui, j'allais pas regretter la tune qu'allait me pomper la société d'autoroute !
    Deux heures à voir défiler le paysage ou plutôt à imaginer le paysage entre les phares blancs des bagnoles de retour de week end. Deux heures à délirer sur le keumé que j'allais trouver là bas et en repensant à celui que j'avais bien baisé une heure plus tôt. Deux heures pour remettre mes neurones du vice en action et que ma teub en redemande encore.

    180 bornes plus tard, j'aperçois en fin les panneaux indiquant le péage. Sur ma vie j'ai jamais été aussi impatient de sortir ma CB... et le reste. Y'a pas foule à cette heure tardive au péage et je repère vite la cabine quatorze, la dernière juste à côté du parking de sortie. Je m'avance vars la cabine et je décide de la jouer cash. Je sors ma teub bien raide du jog en sachant que le keumé perché dans sa cabine va tomber dessus direct. Si jamais le dèpe de la station m'a mitonné sur son pote, je vais passer pour un con !
    Canon le Monsieur Péage ! Un petit étudiant tout minaud qui après un instant de surprise me lance un regard de vice et me dit : "Allez vous garer à côté et venez me rejoindre, j'ai un problème pour passer votre carte". Il lève la barrière et me tend ma carte avec un sourire :Cruel dilemne : je peux tracer direct sans payer ou m'arrêter pour le régler en liquide dans sa cabine, qu'est-ce que tu crois que j'allais faire !
    La démarche un peu gênée par la grosse érection que j'ai sous le survêt, je lâche la caisse de mon reuf sous les néons et je trace vers la cabine. Le minet m'ouvre la porte direct et me fait signe de m'asseoir à sa place. C'est pas grand la dedans et o se retrouve serrer l'un contre l'autre, mon zboub énervé frottant contre le sien.
    - "Y'a moyen que je te règle en liquide ?"
    -" Avec plaisir mais il va falloir assurer le service en même temps. C'est pas compliqué tu prends leur CB, tu enregistre le paiement et t'appuies sur le bouton rouge pour lever la barrière."

    Et hop le keumé glisse sous le fauteuil et commence à me pomper le dard. Je me retrouve à trôner sur son siège, dans la vitrine de la cabine, à me faire têter le zeub sans que persone ne puisse s'en apercevoir. Une grosse merco arrive et un allemand me tend sa carte bleue. J'encaisse le touriste en essayant de retenir mon sourire de kiff pendant que la langue du guichetier s'active sur ma teub. C'est trop le kiff !
    C'est l'une des meilleures pipes qu'on m'a jamais faite ! Et pourtant j'en ai vu défilé des bouches gourmandes sur ma teub mais là ... je sais pas si c'est le fait de voir défiler les automobilistes qui se doutent de rien mais je suis chaud bouillant. Le keumé me lèche le gland comme un pro et ça me donne des petites décharges électriques tout le long du zeub. Il glisse entre mes jambes et vient lécher mes couilles avec sa langue baveuse. Je sens sa gueule s'écarter pour en gober une puis les deux en même temps. Mes deux couilles bien au chaud dans sa bouche de lopsa, je kiffe un max. Je kiffe tellement que je ne prends plus la tête et je me vautre sur le fauteuil en laissant la barrière ouverte et en faisant signe aux automobilistes de passer. Tranquille les gars, ce soir c'est Scarlaone qui arrose !
    Le keumé revient lécher ma teub de haut en bas et l'engloutit au fond de sa gorge. Je lui atrappe la tête à deux main et l'enserre pour forcer le passage de sa face. De bons petits coups de reins en avant et mon zboub entre et sort de sa bouche dans des bruits de suscion bien excitants. Il malaxe mes boules en même temps et me lâche pas avec son regard de salope qui en veut encore. Ma parole c'est le roi des biberoneurs ce mec de l'autoroute !

    Je sors mon zceg de sa bouche et je le teins à la base pour le faire taper sur la face du keumé. Je lui claque les joues avec mon pieu bien raide et il gémit des petits cris de salope qui me chauffent un peu plus. Je lui écrase les lèvres baveuses sur mon gland et il sort sa langue pour que je la tape avec ma queue humide de désir. Je branle mon zboub avec force et mes couilles rebondissent au bord de l'élastique de mon jog au rythme de mes mouvements de poignet. Je me contracte soudain et je gicle en hurlant de grosses flaques de sperme qui se répandant sur le sol de la cabine et sur la belle tenue bleue marine du keumé. Il se finit comme il peut en se branlant dans le peu d'espace qu'il a et crache à son tour sur le sol et continuant à aspirer mon zeub encore raide dans sa bouche de suceuse.
    Après cette pipe d'enfer, il relève la tête et me dit : "Voilà, j'espère que Monsieur est satisfait des services de l'autoroute, nous espérons vous accueillir à nouveau très prochainement sur notre réseau ... routier !"

Informations