VIDÉO GAY le TOPVersion MOBILE


SketboysArabes et Blacks TTBMMinetsPA GAYSportifsGaySMCrunchBoyFrench TwinksDomiAddictActeurs pornoTop Vidéos Gay


Jeune patron dépité

Un jeune patron est dépité, submergé par de nombreuses taxes à payer. Il fait par à son jeune employé de ses problèmes et ils sont liés à une compta désorganisée. Comment se sortir de cette galère ? Les problèmes attendront, il y a déjà des bourses à vider ! Celles du boss sont pleines et il se trouve que le bon petit salarié est tout disposé à les soulager. Après des préliminaires musclés et réciproques, le patron prend le dessus et mitraille le fion de son petit protégé qui couine à fond sous les coups de bite puissants. Ca fait du bien de se détendre au bureau !

Bogoss, Branlette, Ejac faciale, En plein air, Grosse bite tbm, Jeunes mecs, French twinks, Made in France, Mecs Hétéros, Mecs de l'Est, Mecs sportifs, Partouzes gay, Plage, piscine, Soft, Sperme, Vestiaires

Commentaires

Ajouter un commentaire
  • Cedric le 2017-Feb-05 11:08:47 Cedric a dit

    Moi c'est Cédric et avec mon pote Laurent (Le bon rugbyman 185 92 kg tout en muscle la belle bite de 22cms sur 6) ce qui nous branche bien c'est les bonnes salopes soumises. Ce soir la on allait être comblé. A 1 heure du mat on trainait encore dans le parc et on desesperait de trouver notre bonheur quand on voit arriver un ptit beur en survet blanc Lacoste.


    A peine 1m75 assez fin le crane rasé.Direct on l'aborde et bonheur ce qu il aime c'est obeir aux bonnes bêtes baraquées (Moi aussi je vaux le détour: 185 75 muscle de partout une grosse et belle teub de 19*5cms).On part tous les trois dans un coin reculé du parc, Laurent ordonne à cette belle salope de s'agenouiller pour lui lécher les skets.


    Cette petite pute s'éxécute et nettoie minitieusement les pompes de mon pote sans oublier les semelles. Après dix bonnes minutes de ce spectacle je me fous derrière le mec sors ma teub et trempe son survet de ma pisse fumante, l'arrosant de la base du cou jusqu'a ses fesses rebondies. La petite salope gémit de plaisir. Mon pote Laurent se joint à moi pour lui arroser le visage.


    Il aime ca le salaud, il ouvre bien grand sa gueule de pute pour suce nos deux queue.La bonne salope est maintenant a quattre patte dans une mare de pisse odorante, je lui ordonne de lapper cette flaque comme un bon ptit chien et bien sur il obeit. Laurent lui arrache le bas de jogg, il ne porte rien dessous et je vois son trou béant bien dilaté. Oui il a du s 'en prendre des bites dans le cul ce ptit mec.


    Laurent enfile une capote et enfile d'un coup tout son chibre dans cette petite pute qui gueule sous le choc. Il le lime comme un fou, cette petite pute gueule de plus en plus fort, j'enfourne ma bite raidie dans sa gueule pour le faire taire et entreprent de lui baiser la bouche. Je sors ma teub pour lui lacher six jets de foutre sur sa face. Laurent enlève sa capote et lui aussi se termine sur sa ptite gueule. Après avoir pris son numéro de téléphone on le ramène a poil inondé de sperme au milieu du lieu de drague pour l'exhiber aux autres mecs et on se barre.
  • Bien obeissant (Haute-Normandie, Rouen) le 2017-Feb-08 15:15:01 Bien obeissant (Haute-Normandie, Rouen) a dit

    Passif et docile, je recherche un homme qui me fasse obeir, faire la volonté, satisfaire ses fantasmes, le satisfaire en général. Accepte les punitions si pas assez satisfaisant mais pas sm hard svp
  • BadBoy le 2017-Feb-12 09:02:58 BadBoy a dit

    SKARLAONE CONNAIT PAS LA CRISE 2
    À peine fermé la porte de lʼappartement, que Nader se jette encore sur moi et reprend le patin quʼon se roulait deux secondes avant dans l'ascenseur. Il me chauffe à mort et il ne veut pas me donner son boule ? Il va me supplier de le prendre dans moins dʼune heure.rnLe couzin sait bouger du bassin, il se frotte sur mon survet, et surtout sur le barreau bien ferme que forme déjà mon zob depuis que je lʼai retrouvé sur le quai.rnSans décoller ses lèvres des miennes, il commence à sʼenlever ses fringues et mʼinvite à lʼimiter. Oim tu me connais, faut pas mʼimplorer longtemps pour que je dégaine. Sauf quʼil va falloir la jouer serré cette fois si je veux le serrer ! Il va devoir travailler lui le couzin pour me toucher. Il comprend vite et me fait tomber le haut puis le bas de survet. Rien à faire : jʼarrive pas trop à le freiner ni à lui résister. Un vrai démon, il me donne une putain de fièvre tellement il est chaud ! Je suis presque à oilpé que lui a encore tout le bas. Là, cʼest clair : faut que je prenne les choses en main sinon il va avoir mon boule et cʼest même moi qui vais le lui tendre. Je lui fais tomber le bas en un mouvement expert et je commence à lui caresser les fesses. Il a un petit moment d'hésitation puis se laisse faire avant de serrer ma tête avec ses mains fines et viriles... Je le crois pas : le couzin est en train de me foutre à genoux ! Pas de blem petit : j'attendais que ça !rnJe me retrouve à genoux et puis pas le temps de mater son zob qu'il me l'enfonce directement en bouche. Ce keumé a l'air d'aimer diriger l'action grave comme moi j'aime aussi. On est deux sur la même tendance, à moi de gérer. Et dans cette position, je vais tout tenter. Après qu'il m'ait chatouillé la gorge deux fois, je reprends mes esprit et je lui palpe son boule bien ferme dans tous les sens. C'est des caresses viriles mais qui savent où elles vont. Lui me lime la bouche et a l'air trop "inspiré" pour sentir que je m'approche de sa chatte comme un félin sur sa proie. Et avec la bave qui coule au coin de mes lèvres, j'ai vite fait de récupérer du bon liquide pour préparer l'entrée de mon majeur. J'y vais doucement, parole de Skarla, mais en deux deux il se retrouve avec mon doigt au fond de sa chatte. Il ne proteste toujours pas. J'enfile le second. Là, il sort sa queue de ma bouche et me sort :rn"Tu fais ça pas mal couz mais ça veut pas dire que tu vas m'éclater, c'est clair ?"rnEt sans attendre ma réponse, il me giffle avec sa queue puis me l'enfonce à nouveau. Et oim, tu m'connais, tant que je donne pas ma parole, y'a pas de règle. Je laisse encore un bon moment les deux doigts pour qu'il s'habitue et apprécie le massage que je lui fait. Et le troisième passe tout seul. Il gémit. Je caresse sa prostate pendant que je le pompe comme un ouf, et le keumé il geint de tout ça. Je lève les yeux pour voir son expression : putain qu'il est trop beau, trop stylé avec ses abdos dessinés comme un dieu ! Il a les yeux fermés et la tête vers le haut : je le fais monter au ciel, va falloir calmer le jeu ! Il le comprend aussi puisque c'est lui qui me demande :rn"Ouf attends deux secondes là sinon je lâche tout... rn- Tu veux que je continue avec ma langue ce que je faisais derrière ? rn- Ouais mais ça veut rien dire c'est bien clair ? Je te ferai pareil après avant de t'éclater le fion ok ? rn- Mets-toi à quatre pattes et crambre-toi bien couzin !" rnLà, je sais que c'est gagné, mais faut pas trop le faire mariner. Je fourre ma langue dans sa chatte, l'enfonce et la ressort comme si c'était mon zob. Il râle de plaisir. Il aime ça et pire : il mouille le couzin ! Une vraie femelle du bled, mieux que ça ! Là, je ne me contrôle plus. En scred j'enfile un préso et, plus rapide que Lucky Lucke qui sort son revolver, je dégaine ma teub et l'enfonce à fond d'un seul coup de rein puissant. Il proteste, mais rien de méchant : il savait ce qui l'attendait depuis que je l'avais foutu à quatre pattes comme un iench. J'enchaine rapidement les coups de queue au plus profond pour lui faire prendre toute l'ampleur de mon puissant barreau. Lui commence à couiner, et je sens bien que c'est pas trop son habitude. D'ailleurs, il est serré comme c'est pas permis. Il a bien dû se faire éclater, mais une ou deux fois à tout casser, histoire d'essayer. Et les manchos sur qui il était tombé n'avaient pas su lui faire aimer ça... Pourtant, qu'est-ce qu'il la ramène, il donne de la voix putain ! Il va me réveiller toute la téci !rnJ'accélère le mouvement : je vais craquer trop vite mais j'ai bien l'intention de l'explorer d'autres fois pendant ce week où il va crécher chez oim. En plus il est si beau ce keumé, un ange beur pur mâle ! Et voilà que je jute dans un râle pire qu'une bête pendant que lui s'astique le manche. Il fout son jus partout sur le canapé. Je range mon attirail. Il se retourne, me regarde dans les yeux et me dit : rn"Waouh ! Comment tu fais ça mec ? rn- Appelle-moi Skarla, Nader... rn- Comment tu fais ça Skarla ? rn- Je te montrerai plus tard... rn- Je pourrai te prendre aussi alors ?" rnJe lui souris. rn"On verra".
  • BadBoy le 2017-Feb-12 09:34:44 BadBoy a dit

    Baise hard dans le lycée (Partie 1)
    Côté sexe, je suis bien membré, 21cm par 5, avec une légère toison de poils frisés, seule partie de mon corps qui n'est pas imberbe.
    L'histoire que je vais vous raconter aujourd'hui s'est passé il y a 5 ans, au lycée dans lequel je m'occupai de l'entretien à Strasbourg. En début de soirée, je faisais le tour des bureaux pour vérifier que tout était en ordre. Après les
    avoir tous vérifiés, j'allais partir chez moi quand j'ai vu qu'un bureau était entrouvert. Je me suis approché pour fermer quand j'ai entendu des gémissements de plaisir. Je ne l'avais pas vérifié celui-là. J'ai jeté un coup d'oeil par curiosité, et j'ai vu Franck, un apprenti de la gestion d'à peine 18 ans. Il était assis sur le bureau. Il avait le pantalon sur les chevilles et se masturber vigoureusement. Il avait pris une chemise du proviseur et la respirait à fond. Il a retiré son T-shirt et j'ai pu mater son corps en entier. Il était mince mais musclé, sa peau était pâle mais il avait une toison fournie autour de son pubis, et juste quelques poils sur les tétons et sous les aisselles. Il devait faire 1m70. Son petit cul semblait bien ferme et me donnait envie de le culbuter. Sa queue devait faire 18cm par 4.
    Je suis entré et j'ai crié : "On s'amuse bien !"
    "ahhh, a sursauté Franck, c'est pas ce que vous croyez" en cachant tant bien que mal sa nudité totale.
    "Je crois rien, je constate c'est tout" j'ai dit en m'approchant.
    Il s'était reculé du bureau et je me suis approcher de lui. J'ai posé ma main sur son
    sexe et je l'ai embrassé. Franck s'est laissé faire. Je lui ai écarté les jambes, me
    suis mis à genoux et j'ai entamé une fellation. Je faisais coulissé ma bouche le long de sa verge. Mes mains se baladaient sur son torse ou massaient ses bourses. De temps en temps, je titillais un peu plus son gland décalotté de quelques coups de langue.
    Lui gémissait de plus en plus. Après un moment, il s'est retourné face au mur contre lequel il a posé ses mains et a cambrer son petit cul en arrière pour me donner accès à sa rondelle. Ma langue dévorait désormais sa rondelle. Avec ma main je commençais à dilater son trou. Je lui ai enfoncé un
    doigt puis 2 et enfin 3. De mon autre main j'ai ouvert ma braguette et j'ai commencé à me masturber. Soudain, la queue de Franck s'est raidie et il a projeté 5 jets de sperme qui sont venus s'écraser contre le sol en poussant de grands cris de jouissance.
    J'ai récupéré le sperme de Franck avec les doigts et je m'en suis servi pour le
    dilater encore plus. J'arrivais maintenant à glisser mes 5 doigts dans son anus en
    même temps. Franck m'a demandé en gémissant : "Baise-moi, baise-moi je t'en prie !!"
    Je me suis mis debout, j'ai retiré mon uniforme et j'ai mis une capote (j'en avais
    toujours sur moi au cas où). J'ai fait se mettre Franck en levrette. Il bandait à nouveau. Je me suis enfoncé dans son trou sans difficulté, Franck gémissait de plus en plus fort. J'ai commencé mes va-et-vient tout en le masturbant. Mes cuisses claquaient contre ses fesses. J'allais de plus en plus vite et soudain Franck a joui. Son anus s'est resserré autour de mon chibre. J'ai joui à mon tour. Nous nous sommes applatis contre le mur, exténués, ma queue toujours
    dans son cul.
    Soudain, j'ai pensé que le proviseur allait surement revenir, ils doivent quand même vérifier leur bureau avant de s'en aller. J'ai dit à
    Franck : "Vite on se rhabille le proviseur va arriver"
    "Trop tard il est déjà là" a dit une voix derrière moi.

    ...

    La Suite bientôt je l'espère, Si SkarlaOne me le permets !

Mots-clés populaires

Informations